archive

Transfrontalier

Lecture in Halmstad (Sweden) 7th of October 2014

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

The International Street Theatre Festival of Halmstad and Fresh Arts Coalition for Europe (FACE) organise PUBLIC: a European seminar dedicated to the social impacts of arts in public space.

During PUBLIC, I presented a condensed version of my lecture series on HOLLOW PLACES touching on urban design as well as artistic practice in these neglected rooms. Pauline de La Boulaye

face-small-logoProgramme and register here

Read More

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

Les conférences ont lieu 4 mardis de 14 à 16h

21 janvier, 28 janvier, 4 février, 11 février 2014

Institut supérieur pour l’étude du langage plastique  (ISELP)

Bd de Waterloo, 31 B 1000 Bruxelles

Séance : 8 € / 6 €

Cycle 30 € / 20 €

PS : le souvenir d’Yvon Nouzille, agent souple disparu en 2012 à Paris a émergé au cours des conférences. j’ai fait de mon mieux pour parler de son engagement. une rémanence naturelle.

Il y a le creux des friches, les terrains vagues, les no man’s land que les artistes ont toujours affectionnés et que la ville en expansion absorbe. Où sont ces territoires qui n’appartiennent à personne ? Existent-ils encore ? Artistes, marcheurs, creuseurs nous entraînent dans leur quête.

Il y a les nouveaux lieux creux. Ceux-là sont flambant neufs ou tiennent tout juste debout, abandonnés de l’intérieur suite à la défaillance de vision politique et l’omniprésence du capitalisme. Des lieux sans âme, des lieux promenade. Les mots français nous manquent pour les décrire : junkspace, gentrification… L’art y est appelé pour combler le manque. Dans les centres commerciaux, les aéroports, les coffres-forts, les quartiers chics, aux artistes de réenchanter.

Il y a les lieux qui sont creux parce qu’on les a perdus une fois dans notre vie ou parce qu’on les perdra peut-être pour toujours : musées, écoles, bibliothèques, mémoriaux. Ces piliers vacillants de notre civilisation préoccupent les artistes plus que jamais.

Il y a les lieux entre deux états, en chantier, de plus en plus souvent. Artistes, architectes et urbanistes essayent d’œuvrer ensemble, pour le meilleur et pour le pire.

Bref, il y a dans nos villes, une extension du domaine des lieux creux ; soit beaucoup de travail pour les artistes, les poètes et nous tous.

Comme dans une exposition, nous allons analyser un choix de créations plastiques, littéraires ou vivantes qui, ces derniers temps, révèlent, subissent, perturbent ou prennent soin des lieux creux.

Pauline de La Boulaye

Read More

L’art et la ville tracée

Conférence donnée dans le cadre de l’Université d’été du CIFAS (Centre international de Formation en Arts du Spectacle)

à La Bellone – 46 rue de Flandre  B-1000 Bruxelles – vendredi 6 septembre 2013

Trisha Brown’s Roof Piece, New-York, 1973 © 2005 The New York Times Company

Trisha Brown’s Roof Piece, New-York, 1973 © 2005 The New York Times Company

Résumé de la journée
10.00 – 13.00:  Ville tracé
Débat mené par Antoine Pickels ou Benoit Vreux
Eclaireuse : Pauline de la Boulaye (FR)
Avec Stany Cambot (FR), Vjekoslav Gasparovic (HR), Stefan Kaegi (DE), Emilio Lopez Menchero (BE).
14.00 – 17.00: Ateliers
1. Stany Cambot (FR)  : « Atelier cartographique de campagne. Production de cartes insaisissables. »
2. Vjekoslav Gasparovic (HR): « L’idée de la ville »
3. Stefan Kaegi (DE): “La vie comme théâtre”
17.00 – 18.00: Échanges et perspectives

Le tracé de la ville ? C’est un dessin, un sillage. On le parcourt en suivant une ligne ou une autre. Le tracé propose un chemin. Et en tant qu’« éclaireuse », je dois choisir de le suivre ou pas. Vous me suivez ? Alors on va sortir du chemin et prendre du recul pour discerner où sont les tracés, les lignes de la ville qui conditionnent nos existences.

Je dois d’abord avouer mes angoisses par rapport aux plans, aux cartes : une peur d’être avalée, aplatie, induite en erreur.

Read More

Réflexions, performances, espaces publics

texte publié dans A space for live art, Les Halles, Bruxelles 2013
  • Publication intégrale en anglais
  • Texte original en français

De quoi souffrons-nous au juste ?
Je veux parler de cette tristesse qui secoue l’Europe, l’Occident.
Les uns prévoient le pire, les autres veulent partir, ailleurs.
Je suis en Finlande, pays de lacs impassibles et de climats extrêmes.

Hier, à Kuopio, une femme criait « Life is an event ! » déversant du vin et du lait sur son corps. Read More

Disparition ou Renaissance ?

La source de l’invasion © Space Invaders - Montauban 2009

Un cycle de conférences – conversations à l’ISELP

institut supérieur pour l’étude du langage plastique

du 10 janvier au 19 avril 2013

Bd de Waterloo, 31 B

1000 Bruxelles Belgique

Tarifs : 6€ / 4€

L’absence d’un Musée d’art moderne et d’art contemporain à Bruxelles est l’occasion de créer un moment de réflexion pour tous : professionnels, étudiants, collectionneurs, habitants. Car en ce début de 3ème millénaire, l’avenir des musées ne concerne pas que le monde de l’art. Il s’agit d’un sujet politique, social, éducatif, culturel, environnemental, bref, un sujet de société.

Read More

© Novog Cirkusa 2009 / Women & Circus

© Novog Cirkusa 2009 / Women & Circus

Le festival de nouveau cirque de Zagreb survivra-t-il en 2013 ?

La question se pose, car cet automne, la huitième édition du Novog Cirkusa se termine par une soirée funèbre au solstice d’hiver : le 21 décembre 2012. Comme chaque année, ce sera la nuit la plus longue. Mais cette fois-ci, ce sera aussi la fin du monde, rappelle le programme, invoquant le calendrier Maya.

Je regrette déjà de ne pas assister à cette soirée de clôture du festival et du monde : « While our absolute stock of alcoholic and soft drinks are in charge of the Big Flood (this is an all-you-can drink party considering we do not wish to carry on remainders to the other world), some of the most fruitful performers of the circus and sideshow scene, in charge of the Big Bang, decided to spend their last evening on Earth exactly at The Last Supper. Not suitable for underaged and those of sensitive moral opinions and stomachs[1]. »

Allez ! un dernier soir, un dernier verre, un dernier tour de piste ! Read More

Article publié dans STRADDA MAGAZINE en janvier 2012

Sur la Grand Place, lisse, propre, figée telle un décor en carton pâte, peuplée de touristes, de personnages carnavalesques, de carrosses à cheval, de petits trains à sightseeing, cernée de magasins globaux, dépouillée de vie locale, Vladimir US, artiste-curator Moldave demande : « Y a-t-il une place similaire dans votre ville ? ».

Read More