archive

Figures de l’errance

publié le 30 octobre 2017 par La dent creuse

Capture d_écran 2017-11-07 à 17.44.22 http://for-the-first-time-2.com/

Capture d’écran 2017-11-07 à 17.43.22.pnghttp://for-the-first-time-2.com/en

Publicités

paru dans Le Bilan des Auteurs #3, publication de la Scam* Belgique, juin 2016

Voici quatre lieux singuliers à Bruxelles. Quatre lieux qui ont été – un temps – laissés à l’abandon. C’est durant cet épisode de désaffectation, quand plus personne n’est là pour repousser la nature, que l’on se met à les appeler des « friches urbaines ». Il n’y a pas de label, pas de loi qui décrète et reconnaît une friche urbaine. Cela s’installe tout seul dans les représentations collectives du quartier, des passants, dans l’inconscient de la ville. Chacun peut y projeter ses envies, ses angoisses, ses rêves. Cette parenthèse dans la densité urbaine ouvre des perspectives. Jusqu’à ce que la friche soit convertie, re-pro-gram-mée. Mais quand la parenthèse dure, ce qui est courant à Bruxelles, des personnes se mettent à prendre soin de la friche. En l’absence d’affectation, une sorte d’affection lui est portée. C’est ainsi qu’elle devient un territoire alternatif, un lieu où une autre urbanité est possible.

Read More

Lecture in Halmstad (Sweden) 7th of October 2014

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

Bodies in Urban Spaces, au Festival Theater op de Markt 2012 – Hasselt (BE) © compagnie Willi Dorner (AT) / photo Jan Castermans (BE)

The International Street Theatre Festival of Halmstad and Fresh Arts Coalition for Europe (FACE) organise PUBLIC: a European seminar dedicated to the social impacts of arts in public space.

During PUBLIC, I presented a condensed version of my lecture series on HOLLOW PLACES touching on urban design as well as artistic practice in these neglected rooms. Pauline de La Boulaye

face-small-logoProgramme and register here

Read More

Vient de paraître dans le JOURNAL DES EXPOSITIONS – en kiosque depuis le 12 juin 2014

prev_pfile239898_activity13204

Michaël Borremans The Preservation 2001  ©Photographer Peter Cox

 

 

 

 

 

Exposition jusqu’au 3 août 2014 au Palais Bozar de Bruxelles en Belgique

du 4 septembre 2014 au 31 janvier 2015 au Tel Aviv Museum of Art d’Israël

du 15 mars au 5 juillet 2015 Dallas Museum of Art aux Etats-Unis

Extrait

Michaël Borremans s’est mis subitement à peindre à l’aube de l’an 2000 alors que l’occident découvrait le net et la culture immatérielle sur un air de fête. Il avait 33 ans, il était professeur d’art, graveur et photographe à Gand en Belgique, son pays natal. C’est arrivé à force de travailler avec les images. Peindre est devenu inévitable pour suspendre le temps, lancer un défi aux images. Read More