Du désir de changer la vie

La Fabuleuse Histoire du Cirque Plume

© photo Yves Perton / Cirque Plume

Mars 2012. En mémoire de Robert Miny, âme musicale et poétique du Cirque Plume, qui a quitté la vie terrestre le 1er mars.

Voici le prologue d’un manuscrit qui parle de la force d’engagement et de l’esprit de liberté si intrinsèques à l’histoire des Plumes.

Je n’aurais pas pu commencer cette histoire sans la rencontre de ces êtres d’exception. Robert Miny avait le secret de la simplicité et du don artistique. Il l’emporte avec lui.

Prologue

Mars 2006

Le Cirque Plume est né d’une fanfare de rue et d’une fratrie de baratineurs épris d’un rêve collectif en une fin de siècle enchantée.  Depuis 1984, Plume emmêle sur sa piste théâtre, musique, danse et poésie. Et l’enchantement continue.

Cette compagnie de cirque nouveau, est une des plus ancienne du genre. Autodidacte, elle s’est faite toute seule autour d’un seul principe : le sens poétique des choses simples. Malgré son air un peu désuet, l’enjeu est de taille.

En effet, si l’époque actuelle génère pléthore d’images angoissantes, d’actes décadents et d’œuvres vanités, elle laisse peu de place à la simple expression humaine de la joie de vivre.

À la fin des années 1970, une fanfare, du nom de Léa Traction, commence à déambuler sur les pavés rénovés « en route vers le bonheur » tandis que le théâtre des Manches à Balai baratine de « petites histoires au coin des rues » de Besançon. De l’une à l’autre troupe, on va et vient avec le poids de ses vingt ans : l’âge des possibles. Juste avant celui des choix. Vous situez ?

Idéalistes, ils cherchent pour leur vie, « un chemin buissonnier » comme ils disent.  Un chemin en dehors des voies qu’esquisse alors la société de consommation naissante. Un sentier hors des axes qui canalisent chaque jour un peu plus les gens au cœur des villes, en haut des tours, au milieu des rayonnages, des écrans pour toute fenêtre, et dans des souterrains pour se déplacer par milliers.

« Parmi tous les désirs qui traversent notre vie, celui de changer la vie est un moteur puissant, » écrivent-ils.

En 1984, ils décident de créer leur propre moteur. Un alliage de modernité et de tradition et d’autres nombreuses contradictions raccordées par la force de l’ambition : le Cirque Plume.

À l’heure où j’écris ce livre, j’ai à peu près l’âge de la troupe comme l’aînée des enfants Plume. Est-ce un hasard si nous portons aussi le même prénom ? En fin de vingtaine, je cherche mon « chemin buissonnier » pour une existence hors des autoroutes d’une vie artificielle. Et je ressens la force surhumaine qu’il faut, pour contourner les illusions de bonheur fabriquées par notre société, et vivre à la hauteur de mes rêves et de mon humanité.

Au-delà des obstacles internes et externes, après vingt-deux ans de vie presque commune, les fondateurs du Cirque Plume demeurent associés au coeur de l’entreprise poétique. Modestes, si on leur demandait : « Comment ça s’est passé ? » Ils répondraient : « Vite, ça s’est passé vite. Un peu comme pour vous j’imagine. »

Alors voilà à peu près comment ça s’est passé.

Chronologie des créations du Cirque Plume

84-87  Amours, jonglage et falbalas                  140 représentations

Tournée en France

88-89   Spectacle de Cirque et de Merveilles   300 représentations

Tournée en France dont Festival Off d’Avignon et Paris (les arènes de Lutèce), Tunisie, France, Belgique, France, Maroc

90-92   No Animo Mas Anima                             223 représentations             125 000 spectateurs

Est de la France, France (dont Paris La Villette), Espagne, France, Belgique, Autriche, Pays-Bas, France, Belgique

93-95   Toiles                                                         350 représentations              265 000 spectateurs

France (dont festival d’Avignon), Belgique, Pays-Bas, Espagne (Festival d’Automne à Madrid), France (dont Paris La Villette), Belgique, Suède, Portugal, France, Grande-Bretagne, Belgique.

96-98   L’Harmonie est-elle Municipale ?            278 représentations            250 000 spectateurs

Allemagne (Tollwood Festival de Münich), Pays-Bas, Paris (La Villette), France, Danemark, Pays-Bas, Irlande, France, Allemagne, Portugal

99-2001  Mélanges, opéra Plume                        301 représentations             274 000 spectateurs

Allemagne (Rurhfestpiele de Recklinghausen), Portugal, Pays-Bas, Paris La Villette, France, Finlande, Belgique, France, Pays-Bas, Portugal, Etats-Unis , Espagne, Italie

2002-2003  Récréation                                          137 représentations            130 000 spectateurs

Belgique, Pays-Bas, France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas

2004-2008   Plic Ploc                                              400 représentations            450 000 spectateurs

Estimation au milieu de la tournée, en avril 2006

2009-2013  L’Atelier du Peintre

Chiffres à venir

juin 2013  Tempus Fugit

—————————

Le manuscrit de 96 pages n’a pas encore été publié à ce jour.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :